Bons plans à parisCulture

On craque pour “En attendant Bojangles” au théâtre de la Renaissance !

posted by Muriel 18 mars 2019 0 comments

Aujourd’hui on vous emmène au théâtre de la Renaissance pour aller voir une pièce qui va peut-être vous chambouler émotionnellement parlant ! Vous allez monter dans les montagnes russes: rire, pleurer, chanter l’air de Nina Simone (Mr Bojangles) qui va vous rester dans la tête en sortant, laissez vous embarquer, on met sa ceinture, allez hop, c’est parti ! 

A l’origine, un livre…

En attendant Bojangles est un roman de Olivier Bourdeaut, qui a eu un grand succès à sa sortie en 2016 et pour cause, c’est un livre magnifique que je vous recommande vivement !

C’est l’histoire d’une folie ambiante, d’une fête perpétuelle improbable pour un couple et leur fils, jusqu’au jour ou la folie risque de l’emporter sur la fête…je n’en dis pas plus…, ce livre est drôle et émouvant à la fois, on en ressort pas indemne, par conséquent, l’adapter au théâtre était plutôt osé et risqué, mais le résultat est plus que convaincant, attention aux âmes sensibles, des larmes risquent de couler ! 🙂 J’ai déjà pleuré au cinéma, mais c’est la première fois que je pleure au théâtre !

L’adaptation au théâtre

La pièce a déjà été jouée l’année dernière à la Pépinière Théâtre, dans le 2e, rue Louis Le Grand. Le succès étant au rendez-vous, la troupe revient, mais au théâtre de la Renaissance, boulevard  St Martin, avec un trio de comédiens incroyables : Julie Delarme dans le rôle de la mère, Didier Brice dans le rôle du père et Victor Boulanger dans le rôle du fils.

Vous avez sûrement déjà vu Julie Delarme dans des séries télévisées ou des films, elle est parfaite dans le rôle de cette mère emportée par cette folie “douce”. Son jeu est subtil, elle réussi à accompagner le texte oralement, mais physiquement aussi, c’est à dire que sa gestuelle scénique apporte un plus, on rit, on pleure et on devient folle avec elle! 🙂

Le père est un personnage plus en recul face à la situation. Il est amoureux fou de sa femme et va tout faire pour que cette fête quotidienne fantaisiste par le comportement de sa femme dure le plus longtemps possible, il est très touchant dans cette retenue.

Quant au fils, il est absolument invraisemblable sur le papier qu’il puisse incarner un enfant d’une dizaine d’années quand on sait son âge réel, mais il réussi une prouesse scénique extraordinaire, tout à fait crédible ! Il est le narrateur de la pièce et en même temps acteur des scènes, à la fois à l’extérieur et à l’intérieur de la pièce, dans le passé et dans le présent, tout est fait dans la mise en scène pour ne pas se perdre le fil, il est incroyable dans le rôle de cet enfant qui ne veut pas, comme son père, arrêter cette fête, il veut rester dans ce tourbillon délirant, tout en prenant conscience de la situation.

Encore une fois, ce n’est pas évident de représenter et d’incarner, sur scène, la fantaisie et la folie sans risquer de tomber dans la caricature, la mise en scène de Victoire Berger-Perrin et l’ensemble des  acteurs, permettent, ici un jeu sans fausses notes!

Que dire de plus à part d’y aller ?! 🙂

 

A Faire
En famille, en couple, entre amis
Les +
De l’humour, de l’émotion, de l’émotion et de l’émotion! 🙂  
Les -
Je n’en vois pas, j’ai été emporté par la pièce, du début à la fin!
Adresse
Théâtre de la Renaissance, 20 Boulevard St Martin, 75010 Paris
Horaires
Du mercredi au samedi à 19.00 et le dimanche à 14.30  
Prix
entre 14 et 42€ suivant la catégorie

 

Vous aimeriez ...

Leave a Comment