Culture

“Qui Vole un Oeuf” au Théâtre Funambule : une pièce follement drôle et pétillante

posted by Juliette Berne 21 mars 2019 0 comments

13Parler sans filtre de la PMA pour les femmes célibataires, dénoncer le sexisme, aborder le cancer avec un humour piquant, rien n’est impossible pour la compagnie de  “Qui vole un oeuf”. Cette pièce détonnante est l’affiche du mignon petit Théâtre Le Funambule  situé au coeur du quartier Lamarck-Caulaincourt proche de Montmartre. 

Une histoire rocambolesque

“Sandrine Joyeux, comme son nom l’indique, est en plein deuil de son mari, elle qui rêvait d’avoir un enfant.                     Désormais, une seule chose compte pour elle : tomber enceinte de lui grâce à une fécondation in vitro… Mais la loi lui interdit de faire un bébé toute seule. Aidée de Blandine, sa cousine avocate un brin tradi, et de l’ex de son mari Barbara, infirmière libérée, elle organise alors un plan machiavélique…”

“Osé” pensez-vous peut-être en lisant ce résumé ? Et comment ! La pièce était largement à la hauteur de nos attentes : un trio féminin que rien ne semblait unir (la catholique traditionnelle, la veuve avec un désir insatiable d’être mère et une infirmière indépendante aux moeurs libres) et qui triomphe d’humour et d’amitié sur scène.

Une mise en scène plus que vivante

Côté mise en scène, rien à redire, les décors restent sobres, le jeu des acteurs est irréprochable, se basant sur beaucoup de comiques de geste très “Commedia Dell’Arte” et rendant les personnages attachants et débordants de vie. Et surtout, les acteurs  suffisent largement au comique de la pièce (la scène de l’hélicoptère est à voir : on s’y croirait). Le casting composé de Arnaud Cassant (Mes vœux les plus sincères sur Canal+), Isabelle Ferron (à l’affiche de nombreux films dont prochainement Les Nombrils), Floriane Muller (Arrête de pleurer Pénélope) et Jane Resmond (Va falloir y aller) habitent parfaitement et à leur façon chacun des personnages. Sans pour autant tomber dans le grotesque ou le ridicule, c’est le burlesque qui brille et nous garantit de grands éclats de rire. Julie Neveux qui a écrit la pièce indique : ” Seul l’humour, comique de situation, rire de survie et de rebond,peut exprimer l’absurde de ces situations extrêmes. L’humour permet de sortir de son corps, de tout supporter, il instaure le recul nécessaire.”

Vous avez dit comédie légère?

Comme nous vous le disions plus haut, aller voir une telle comédie ne signifie pas seulement “passer un bon moment et tout oublier du monde extérieur”. Il est vrai que Qui Vole un Oeuf vous garantira un très bon divertissement et son scénario loufoque vous transportera hors de notre quotidien grisâtre en ces longs mois d’hiver. Pourtant, il est ici clairement question de l’actualité et quelle actualité ? La PMA pour toutes, le droit fondamental de disposer de son corps librement ! Un sujet tabou et risqué qui est ici abordé de façon totalement décomplexée : les mots sont crus sans virer au vulgaire, les personnages vrais sans tomber dans l’ennuyeux  et le scénario rocambolesque sans être cliché. Sandra Everro, metteur en scène de la pièce indique : “Mon objectif en sous texte est de démontrer que le mouvement féministe est un mouvement pour l’égalité des sexes et non une guerre de genre qui serait prédominant sur l’autre. Les défauts de tous contribuent à la grande comédie humaine. La pièce traite  de nombreux autres sujets  complexes dans l’actualité de notre société tels que la transexualité, le respect des traditions, le rapport des femmes à la maternité…

   

Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons que vous recommander Qui Vole un Œuf au Théâtre Funambule pour s’évader sans perdre pied.  Une aventure rocambolesque et des personnages loufoques pourtant si proche de nous. Vous n’en ressortirez pas indemnes ! Pour prendre vos places, par ici. 

“Qui Vole un Œuf” écrit par Julie Neveux, mise en scène par Sandra Everro et scénographié par Oliver Prost mention obligatoire Funambule Montmartre


 

A Faire
Entre amis
Les +
Très bon jeu d’acteurs et beaucoup de rebondissements
Les -
??
Adresse
53 rue des Saules, 75018 Paris
Horaires
Du 30 janvier au 21 avril 2019 
Prix
Entre 11,50€ et 30,85€ selon les catégories

Photos : ©Fabienne Rappeneau et KikiAParis

Vous aimeriez ...

Leave a Comment