Author

Flavie Garnier

ActivitéBons plans à paris

« Une Histoire d’Amour » d’Alexis Michalik : l’histoire de notre amour pour cette pièce de théâtre

posted by Flavie Garnier 12 novembre 2021 0 comments

Je devais aller voir « Une Histoire d’Amour » en mars 2020. Je devais aller voir « Une Histoire d’Amour » en novembre 2020. Nous voici en octobre 2021 et cette fois c’est la bonne, plus de confinement pour m’empêcher de me rendre à La Scala assister à la chamboulante pièce d’Alexis Michalik. Je vous parle de mon amour pour cette histoire juste en dessous.

Que raconte cette Histoire ?

« Katia et Justine tombent amoureuses, un amour de conte de fée. Justine veut un enfant. Katia, trop souvent blessée par la vie, finit par accepter qu’elles tentent toutes les deux une insémination artificielle. Katia tombe enceinte, mais quelques jours avant la naissance de leur enfant, Justine disparaît… Douze ans plus tard, Katia va mourir. Elle va devoir trouver un tuteur pour sa fille, Jeanne. Sa seule option : son frère, William, écrivain cynique, qu’elle n’a pas vu depuis cinq ans. »

« Une Histoire d’amour » est en réalité une histoire d’amours au pluriel. L’amour amoureux, maternel, fraternel. Plusieurs amours se jouent devant nos yeux, avec une question centrale : comment l’amour peut-il finir ?

C’est le propre d’une histoire, il y a un début et une fin. Alexis Michalik, derrière la simplicité d’un titre, « Une Histoire d’Amour », nous invite à vivre la complexité de la fin des amours.

Entre la perte, le deuil et l’abandon, nous suivons des personnages profondément et intensément vivants. Des personnages qui se battent contre la mort en vivant puissamment : ils se débattent, ils crient, ils pleurent, ils se prennent dans les bras. Ils s’aiment.

Le tout évoluant dans une mise en scène digne d’Alexis Michalik : agile. En quelques secondes et un changement de décor, toujours en accéléré, on est transporté d’une scène à l’autre avec une habileté et fluidité remarquables.

La magie d’Alexis Michalik, au delà de sa mise en scène, réside dans son écriture des répliques. Il s’empare de nos sentiments en créant des personnages à notre image dont les dialogues et tourments résonnent en nous. Nous sommes là, sur scène, avec eux. Nous pleurons.

Mais nous rions aussi ! Car c’est là la force des répliques, elles sont toujours enrobées d’humour.

Que seraient ces répliques sans ses acteurs pour les incarner ?

Le soir où nous avons assisté à la pièce, la distribution était la suivante : Stéphanie Caillol dans le rôle de Justine,  Julia Le Faou dans le rôle de Katia, Lila Fernandez dans le rôle de Jeanne, Alexia Giordano dans le rôle de Claire et Paul Lapierre dans le rôle de William. Cela ne correspond pas aux photos de cet article, n’étant bien sûr pas autorisée à prendre de photos pendant la représentation.

Leurs tons sont justes, leur rôle leur colle à la peau, nous les avons tous trouvés formidables. Maîtrisant à la fois le jeu, la danse et le chant. Car oui, le travail sonore dans cette pièce est notable car il participe à nous plonger dans l’Histoire et il le fait à merveille. La danse est également importante, mais je n’en dis pas plus à part qu’elle offre une toute autre dimension poétique à l’histoire…

Les pièces d’Alexis Michalik, là est notre vraie Histoire d’Amour !

Pour les amateurs de théâtre, inutile de présenter Alexis Michalik. Cet acteur, dramaturge, metteur en scène, scénariste et écrivain aimé par le succès.

Tout d’abord avec Le Porteur d’Histoire, sa première pièce en tant qu’auteur, qui connu un succès inattendu et qui cumule aujourd’hui plus de 2500 représentations et a été jouée dans le monde entier. Puis par les pièces qui ont suivies : Le Cercle des Illusionnistes, Edmond, Intra-Muros et, actuellement, Une Histoire d’Amour.

5 pièces à son actif pour 1 Prix Beaumarchais du Figaro, 1 prix Jeune Théâtre de l’Académie Française et 6 Molières (2 pour ses deux premières pièces en tant qu’Auteur francophone et Metteur en scène de théâtre privé, 3 pour Edmond pour Meilleure pièce, Auteur francophone et Metteur en scène de théâtre privé et 1 pour Une Histoire d’Amour en 2020 pour la mise en scène, AGAIN).

Pour les non-amateurs de théâtre, nous parions que ses pièces vous plairons. Michalik, grâce à son style unique, a l’art de faire apprécier le théâtre à tout le monde.

On vous donne les infos, histoire que vous réserviez pour le week-end prochain ?

« Une Histoire d’Amour » se joue à La Scala jusqu’au 30 novembre 2021 du mardi au dimanche.

Les prix vont de 15€ à 59€.

C’est bon vous savez tout, on a hâte d’avoir vos retours !


Photos ©Alejandro Guerrero / François Fonty

A Faire
Amateurs de théâtre ou non-amateurs que vous souhaitez initier
Les +
Mise en scène, répliques, histoire
Les -
?
Ambiance
Chamboulante, on passe du rire aux larmes
Adresse
La Scala, 13 Boulevard de Strasbourg, 75010 Paris
Horaires
Jusqu’au 30 Novembre 2021, du Mardi au Samedi : 21H et Dimanche : 17H
Prix
voir photo
Bons plans à parisGastronomie

Pasticcio : c’était ccio bon

posted by Flavie Garnier 5 octobre 2021 0 comments

Alerte nouvelle adresse italienne ! Alerte passion burrata ! Après Gotti ou Caterina, laissez-moi vous présenter Pasticcio, le tout récent restaurant situé dans les 18 et 11eme arrondissements de Paris.

Pasticcio et son cadriccio

Que j’aime ce quartier, que j’aime cet arrondissement : le 18eme ! C’est au 19 rue Joseph Dijon que nous avons découvert Pasticcio, mais le restaurant vient d’ouvrir une nouvelle enseigne avenue Parmentier, dans le 11eme.

Le quartier est rempli de restaurants aux terrasses animées, c’est très agréable de voir tout ce monde heureux au soleil après les mois covid que nous venons de vivre. La rue va normalement être piétonnisée le week-end, ce qui rendra l’ambiance encore meilleure !

Cette animation environnante va très bien avec l’état d’esprit de Pasticcio qui veut dire « bordel » ou « désordre » en italien : le restaurant revendique sa passion pour l’Italie et la street food en mettant un point d’honneur sur la rapidité du service, l’authenticité de sa squadra italienne et son dynamisme.

Pasticcio et ses platiccio

C’est en sirotant un très bon Spritz que nous avons découvert la carte et l’ardoise du restaurant Pasticcio.

Notre passion burrata a été comblée, que ce soit avec l’entrée à partager ou avec notre pizza Mortadelle (pesto de pistache, mascarpone, stracciatella, burrata, mortadella, basilic, HOEV).

Nous avons adoré et vous recommandons le risotto à l’encre de seiche et ses calmars, ce n’est pas dans les spécialités de l’ardoise pour rien !

La sélection des produits est pointilleuse, tout provient d’Italie.

Nous avons passé une super soirée et un super repas chez Pasticcio, les portions font honneur à la générosité que l’on connait des plats italiens ! Si généreux que nous n’avons pas eu la place pour un dessert (aah ce tiramisu qui nous donnait pourtant tant envie) et avons fait une balade digestive jusqu’au Sacré Coeur ! On vous la recommande également 😉

Attention : pas de réservation !


Photos ©KikiAParis

A Faire
Entre amis, entre collègues
Les +
Quartier, sélection pointilleuse de produits, générosité des plats
Les -
?
Ambiance
Animée, terrasse très agréable
Adresse
19 rue Joseph Dijon, 75018 Paris / 107 avenue Parmentier, 75011 Paris / Disponible en livraison et en vente à emporter directement sur le site ou sur deliveroo ou Uber eats
Horaires
7j/7 de11h30 à 14h30 et de 18h30 à 22h30 pour l’adresse du 18eme
Prix
voir cartes en photo

Bons plans à parisGastronomie

Gotti, adresse italienne dans le 17eme

posted by Flavie Garnier 1 février 2021 0 comments

On ne se lassera jamais de la cuisine italienne. Et sûrement pas chez Gotti : adresse italienne proche du parc Monceau où chacun trouvera son bonheur !

Gotti, c’est parti !

  • Entrées : « Tartare Di Branzino »- Tartare de Bar, fenouil, éclats de pistache et basilic, et « Carpaccio Di Polpi Capperi Olio d’Oliva » – Carpaccio de poulpes, câpres et huile d’olive

Joliement présenté, j’ai été très agréablement surprise par le tartare. Une entrée très fraîche mélangeant saveurs et textures.

Un carpaccio riche en goût et en finesse !

  • Plats : « Linguine Al Tartufo » – Linguine à la truffe noire et « Tonno in Padella con Caponata » – Thon aller/retour, caponata « ratatouille sicilienne »

Je ne m’étais jamais laissée tenter par des pâtes aux truffes, c’était une première et je comprends que tout le monde en parle ! Bien que je trouve ça un peu écoeurant au bout d’un moment, je reconnais que c’est délicieux. C’est un plat très généreux !

Parfaitement assaisonné, c’était très bon. La ratatouille est un parfait accompagnement.

  • Desserts : « Millefoglie Alla Pera con Mascarpone » – Mille-Feuilles poire, mousse de mascarpone, caramel et éclats de pistache et Glaces artisanales : 1 boule Vanille Bio et 1 Noisette Caramélisée.

Encore une fois, une très belle présentation ! La poire et le caramel, mmh délicieux !

Très bonnes également 🙂

Gotti, notre avis

Nous avons très bien mangé, rien à redire sur les plats ! Le service était également parfait, notre serveuse Lamia était d’une gentillesse et d’une attention folle.

Apparemment calme habituellement, l’ambiance était à la fête le soir où nous étions là : un jeudi, le jour des soirées étudiantes. Cela n’était pas dérangeant, ce qui l’était c’était les deux agents immobiliers aux remarques sexistes à la table d’à côté… Ce qui était insupportable pendant notre repas mais Gotti n’y peut évidemment rien !

Nous recommandons l’adresse, bien que les prix soient un peu élevés.

Photos ©KikiAParis

A Faire
Entre amis, entre collègues
Les +
Serveuse d’une grande gentillesse  
Les -
Clientèle, du moins ce soir là  
Adresse
48 Rue de Prony, 75017 Paris
Horaires
7j/7 de 12h à 14h15 et de 19h à 22h15 avec serice continu pour la boisson
Prix
Voir carte en photos €€
Bons plans à parisGastronomie

Bensaï : cuisine fusion thaïe et japonaise

posted by Flavie Garnier 1 février 2021 0 comments

Après vous avoir parlé de cuisine thaï et de cuisine japonaise, direction le 8ème arrondissement pour découvrir Bensaï, une adresse raffinée pour une cuisine qui fusionne les deux. Je l’ai personnellement élue meilleure adresse de makis de tous les restos que j’ai pu tester à Paris !

Bensaï, adresse raffinée

Ce soir, nous ne dînons pas dans un énième restaurant asiatique, proposant la même carte et la même ambiance que tous les autres !

Non, ici le cadre est différent.

Après avoir été accueillis, on nous guide le long d’un couloir pour arriver dans une salle privée, coupée de Paris, dans une ambiance tamisée où les tables sont éclairées à la bougie.

L’adresse est chic mais sympathique ! Les clients sont bien habillés et les serveuses sont très classes, toutes en noir, et très souriantes ! Le service a été irréprochable.

Bensaï, côté plats

Vous trouverez le détail du menu ici.
De notre côté voici nos choix pour ce délicieux dîner :

Entrée : Une soupe Miso

Cette soupe a fait sensation auprès de mon accompagnateur, qui n’aime pas ça habituellement. Chez Bensaï, il m’a demandé s’il pouvait la finir ! Il a trouvé le tofu vraiment bon par rapport aux autres soupes miso qu’il a pu goûter.

Plats :

  • Kaï Kop (poulet croustillant , petite salade thaï, graines de sésame, sauce thaï)
  • California signature : Deang (cheese, framboise, mangue, sauce spicy, saumon, ciboulette), Venise (boeuf tataki, mozzarella, pousse d’épinard, cheese, concombre, décoré zeste de citron piment japonais), Tiger Crevette (recouvert de saumon tataki, avocat et tobikko, garnit de crevette, avocat et sauce spicy)
  • Sashimi Saumon

Y a-t-il vraiment besoin d’écrire à quel point ces californias signatures étaient délicieux ? La lecture seule de leur composition parle pour nous.

Aucun doute, ici, ils se prennent la tête pour proposer de vrais bons plats originaux et innovants avec pour preuve les 20 californias signatures, aux recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres.

Le Deang est élu meilleur maki que j’ai mangé de ma vie ! Tous les amateurs de sucré salé l’adoreront. La framboise dans un maki : très bonne idée !

Le Venise était très frais avec une touche d’acidité. C’était la première fois que je goûtais un maki avec de la viande et de la mozzarella, vraie réussite, c’est très original !

La tendresse du saumon des sashimis est également à souligner.

Notre commande a essentiellement été du côté de la carte japonaise car les californias étaient bien trop attirants, mais nous avons tout de même gouté au Kaï Kop : un bon plat, la sauce thaï accompagne bien le poulet.

Desserts :

  • Riz Gluant Coco Mangue
  • Perle de Japon au lait de coco, banane

Deux bons dessert sucrés, au goût réconfortant.

Je veux le second pour mes goûters ! Les graines de tapioca sont très agréables en bouche, la banane apporte la douceur et la menthe la fraîcheur.

Pour accompagner touuuut ce succulent repas, on vous conseille vivement un thé au jasmin.

Bensaï, on veut déjà y retourner

Vous l’aurez compris, l’adresse est fortement validée et conseillée !

©Photos : KikiAParis

A Faire
Entre amoureux, entre amis
Les +
L’originalité de la carte  
Les -
La faible lumière car on arrive pas à prendre de belles photos, mais ce n’est pas un vrai problème :p  
Adresse
161 rue du faubourg saint Honoré, 75008 Paris
Horaires
Lundi au vendredi : de 11h30 à 15h et de 18h30 à 22h30
Samedi : de 18h à 22h30
Prix
En moyenne 15€ le plat
Bons plans à parisGastronomie

Neko Ramen : Cuisinier diplômé de la meilleure Ecole de ramen du Japon

posted by Flavie Garnier 12 décembre 2020 0 comments

Le Ramen est LE plat que j’attendais durant tout le confinement ! Ma patience a été récompensée par Neko Ramen, cette adresse authentique, pas chère et dans un super cadre ! Tandis que les restaurants sont fermés, Neko Ramen lui reste ouvert en livraison et à emporter. Nous avons eu la chance de tester le restaurant juste avant la fermeture des restaurants, et aussi durant le confinement. On vous en parle tout de suite.

L’histoire de Neko Ramen

Toute jeune adresse, Neko Ramen a ouvert le 17 Janvier – coucou les grèves puis le coronavirus ! Il est donc important de parler de ce restaurant.

Sedrik Allani, le cuisinier, a vécu à Tokyo où il a fait une Ecole de Cuisine réputée pour être la meilleure école de ramen du Japon, rien que ça !

Il est désormais de retour en France et souhaite faire découvrir aux parisiens une cuisine japonaise authentique et légère en luttant contre les 2 problèmes de la cuisine japonaise à Paris :

1) Tout le monde pense que cela se résume aux sushis

2) Les bons restaurants japonais sont très chers alors qu’au Japon on peut véritablement manger pour pas cher.

Et par dessus tout, il met un point d’honneur à ce que le client soit servi avec le sourire, que le service soit ultra rapide et que les serveurs, serveuses soient aux petits soins avec la clientèle !

Le Cadre

Lors de votre venue, vous aurez le choix entre 2 terrasses ou l’intérieur à 2 étages.

Vous pourrez apercevoir une fresque au fond du restaurant où l’on remarque des chats car « Neko » signifie « chat » en japonais, en l’honneur des 4 chats de Sedrik Allani.

NOS RAMENNNNNNS

Nous venions pour les ramens, mais d’autres plats sont également proposés.

Les produits frais sont à 95% Bio, fermiers et local. Et pour le reste, ça vient directement du Japon !

Comme promis, le service fût extrêmement rapide et tout est servi en même temps !

Entrées : Soupe Miso et Karaage – poulet frit mariné

Pour la soupe Miso, ils utilisent du miso blanc pour sa douceur et du miso rouge pour son goût prononcé. Le poulet frit japonais est mariné au soja et au gingembre pendant 6 heures et est très très croustillant.

Plats : Shio Ramen – Bouillon de Poulet et Tonkotsu Ramen – Bouillon de Porc accompagné de 3 Gyozas en forme de rose

Pour le Shio ramen : bouillon de poulet délicat, léger et pas du tout gras. Avec 3 tranches de suprême de poulet mariné, des herbes fraîches et de l’huile de sésame noir. (Nous avons pris un supplément poulet)

Pour le Tonkotsu Ramen : Riche bouillon de porc mijoté pendant 26h pour révéler toute sa saveur. Avec 2 tranches de porc braisé, du persil plat, du poireau ciselé, du potiron japonais, des tranches de bambous marinées et de l’huile de sésame noir.

Pour les Gyozas aux légumes : faits maison, très croustillants, vegan et sans gluten, servis avec une sauce au Yuzu.

Desserts : Mochis au Thé vert, à la fleur de cerisier, au sésame noir et Cookie Matcha de Mahaut (jeune franco-japonaise de la team dont c’est la recette)

Depuis que je me suis réconciliée avec les Mochis chez Kuma, j’en commande avec plaisir ! Si grand plaisir que j’ai goûté tous ceux à la carte ! Mon préféré reste encore et toujours celui au sésame noir !

Le cookie matcha était très bon, très original ! Merci Mahaut 🙂

Merci à toute l’équipe pour l’accueil et ce bon repas !

©KikiAParis

A Faire
Entre amis, collègues ou en couple
Les +
Service ultra rapide
Les -
Table un peu trop petite pour que tout soit amené en même temps
Ambiance
authentique
Adresse
6 rue de la Grange Batelière, 75009 Paris
Horaires
Du Lundi au Dimanche : 11h-22h
Prix
Voir photos cartes dans l’article
Bons plans à parisGastronomie

Caterina : pas un autre restaurant italien, plutôt une véritable histoire d’amour

posted by Flavie Garnier 21 novembre 2020 0 comments

« Pas un autre restaurant italien, plutôt une véritable histoire d’amour » peut-on lire sur le compte instagram de Caterina. Il est clair qu’on a eu un coup de foudre pour ce resto du 18ème, on vous en parle ?

Caterina, l’histoire de famille

Caterina doit son nom aux prénoms de la mère et la fille de Nicola Iovine, chef italien, fondateur et propriétaire du restaurant.

Celui-ci met à l’honneur la cuisine traditionnelle de Naples à Paris dans un authentique bistrot napolitain.

Le jeune pizzaiolo de 23 ans, Gennaro Esposito, est lui-même natif de Naples. Sa famille possédait un restaurant et son père lui a apprit l’art de la pizza napolitaine. Depuis, Gennaro a travaillé à Singapour, Londres, Milan et Monte-Carlo pour enfin s’installer à Paris, chez Caterina, pour notre plus grand plaisir !

Le Festin

Un vrai service à l’italienne grâce à Samir, serveur très généreux au grand sourire !

Les entrées sont elles aussi très généreuses – comme vous pouvez le constater sur les photos : Carpaccio de boeuf avec émulsion de burrata, graines de pistache / Boules de risotto panées farcies à la mozza et à la tomate et Ecrasé de pomme de terre à la mozza fumée & parmigiano reggiano DOP affiné 24 mois et poivre noir

Une excellente entrée en matière, cela promettait un repas copieux !

Place aux plats avec LE plat que j’attendais depuis si longtemps, synonyme d’été : Linguine alle Vongolle (Linguine aux palourdes préparées selon la tradition Napolitaine avec tomates cerises, persil, basilic et huile d’olive vierge extra bio)

Un délice, je me suis régalée !

Et en face de moi, une des spécialités de Caterina : la Pizza di Iovine (Tomates du Vésuve, mozzarella fior di latte, jambon de Parme
affiné 24 mois, copeaux de Parmigiano Reggiano Dop affiné 24
mois, roquette, basilic, huile d’olive vierge extra bio)

Une pizza bien garnie, avec de la mozarella à l’intérieur de la croûte : miaaam.

Des plats à la hauteur des entrées : hyper généreux.

On a réussi à trouver de la place pour deux desserts : Tiramisu et Panna Cotta nappée de caramel beurre salé !

Tout ce merveilleux repas a été accompagné de boissons à gogo, entre 2 cocktails, 1 limonatta, 1 verre de blanc et 2 limoncello offerts !

Tous les produits viennent d’Italie, les vins également. N’hésitez surtout pas et laissez vous tenter par la carte des cocktails qui vient d’être refaite.

Un moment merveilleux chez Caterina !

Tout allait : le lieu, le service généreux à l’italienne, la qualité des produits, le dressage des plats, c’était parfait.

Le chef a 4 autres pizzerias IOVINE’S dans Paris et, après avoir été conquis par Caterina, il est clair qu’il y aura bientôt un nouvel article sur les autres restaurants de Nicola Iovine !

A très bientôt Caterina, merci pour cet accueil 🙂

©Photos : KikiAParis

A Faire
En couple, entre amis
Les +
Le service (Coucou Samir), la générosité des plats  
Les -
?  
Adresse
7 avenue Rachel, 75018 Paris
Horaires
Voir les réservations sur le site du restaurant
Prix
Plats entre 12 et 20€ – carte visible sur le site du restaurant

ActivitéCulture

Com’ en Couleurs : le spectacle interactif au grand Rex mêlant humour et analyse comportementale !

posted by Flavie Garnier 21 octobre 2020 0 comments

Jeudi 15 octobre, nous avons été invitées au spectacle ludique et pédagogique Com’ en Couleurs au Grand Rex, mêlant comique et analyse comportementale. Interprété par Vincent Lemaire, conférencier humoriste, et co-créé avec Gary Vercruysse, consultant en comportement, on vous dit tout juste en dessous !

Êtes-vous plutôt Rouge, Jaune, Vert ou Bleu ?

Connaissez-vous la méthode DISC® ? Il s’agit d’un outil d’évaluation psychologique issu des travaux de William MARSTON, juriste et psychologue, et de Carl JUNG, médecin psychiatre. Cette analyse du comportement des personnes détermine quatre profils : Dominant, Influent, Stable et Conforme.

Le spectacle Com’en Couleurs se base sur ces profils, chacun incarné par une couleur (Rouge, Jaune, Vert et Bleu). Ainsi faisons nous la connaissance de Roger, Justine, Virginie et Bernard.

Voici leur présentation :

Roger, « le rouge », c’est un « winner » et ça se voit ! Généralement, c’est le boss. Fonceur, ambitieux, indépendant, il fait plusieurs choses en même temps car le temps c’est de l’argent ! Il ne faut pas le gaspiller ! Impatient et pas vraiment diplomate, il affirme plus qu’il ne questionne et il parle plus qu’il n’écoute.

Justine, « la jaune », c’est la communicante et la créative par excellence ! Expressive, enthousiaste, bavarde (c’est un euphémisme), elle est débordante d’énergie, voire hyperactive. Quel que soit la situation, elle est toujours partante et ça se voit (elle gesticule sans arrêt) ! Avec elle, il faut avoir le cœur bien accroché !

Virginie, « la verte », c’est la sérénité incarnée ! Si elle vous demande comment vous allez ce n’est pas par politesse, cela l’intéresse vraiment. Modeste, méthodique, patiente, elle est la personne sur qui on peut compter les yeux fermés ! Mais attention à la façon dont vous lui parlez car elle prend les choses très à cœur.

Bernard, « le bleu », c’est un organisateur né ! Avec lui, tout est à sa place, rien ne dépasse ! Sa devise : ce n’est pas parce que c’est un mariage qu’on est là pour s’amuser ! Parfait en tant que comptable ou expert juridique, il est analytique, rigoureux et mesuré. Avec lui, l’heure c’est l’heure et tout est bien rangé, même les étiquettes de rangement sont classées.

Vous l’aurez compris, l’objectif est simple : apprendre à mieux se connaitre soi-même et à mieux communiquer avec son entourage personnel et professionnel TOUT EN SE DIVERTISSANT. 

Com’ en Couleurs met en scène, à un rythme effréné, les différents styles comportementaux et met en lumière et en couleurs les différences de fonctionnement de chacun dans des situations de la vie quotidienne. Avec des personnages parfaitement incarnés par Vincent Lemaire, grand showman !

Nous regrettons cependant que le spectacle se soit laissé aller à la simplicité des clichés en attribuant le Jaune et le Vert, les profils liés aux émotions, à des personnages féminins tandis que les profils plus intellectuels étaient des hommes…

Un spectacle interactif

Tout le long du spectacle, nous entendions le public autour de nous s’amuser à se reconnaître dans certaines situations, ou à reconnaître leurs amis, famille ou collègues !

Certains étaient d’ailleurs amenés à partager leurs ressentis dans le micro de Vincent Lemaire lors de moments d’interaction avec le public.

Un homme et une femme ont même été conviés à monter sur scène pour un quizz. Ce fût très drôle car leur couleur dominante était évidente lorsque nous entendions leurs réponses !

Au-delà du spectacle

Après plus de 200 représentations dans toute la France, Com’en Couleurs se produisait au Grand Rex ce 15 Octobre. Voici la liste des prochaines dates :

  • 4 novembre : Marseille
  • 5 novembre : Nice
  • 17 novembre : Lyon
  • 24 novembre : Lille
  • 1er décembre : Bordeaux
  • 2 décembre : Toulouse
  • 7 décembre : Strasbourg
  • 8 décembre : Nantes

Com’en Couleurs propose aussi des ateliers et des formations pour améliorer la productivité et la communication au sein d’une équipe ou d’une entreprise. Et toujours sur le ton de l’humour ! Comment faire autrement avec Vincent Lemaire ?

Si cela vous intéresse, il vous suffit d’écrire à hello@comencouleurs.com !

Photos ©KikiAParis, Comencouleurs, Billetsreduc

A Faire
Le spectacle : qui vous le souhaitez – Les ateliers et formations : en entreprise, avec vos équipes
Les +
Vincent Lemaire, extrêmement dynamique, showman  
Les -
Trop de clichés, humour simplet par moment  
Adresse
Grand Rex
Bons plans à parisGastronomie

La Bonne Ecole : La bonne adresse pour manger de la viande

posted by Flavie Garnier 15 septembre 2020 0 comments

Des amateurs de viande par ici ? Il y a quelques temps nous vous parlions des côtes de boeuf d’A côté, aujourd’hui c’est une nouvelle excellente adresse que nous souhaitons vous partager, amis carnivores : La Bonne Ecole. Pas de doute, vous êtes au bon endroit.

Quand les fondateurs ont été à bonne école…

A la tête de l’enseigne, 2 associés : Vincent et Antoine.

Tous deux se sont rencontrés en travaillant dans le même restaurant – un restaurant de viande – en apprenant auprès d’un patron dont la manière de travailler était toujours proche du client. En somme, ils ont été à BONNE ECOLE et cela a inspiré le nom de leur propre restaurant.

On dit merci à leur ancien patron, ils ont effectivement été parfaitement formés, tant sur l’accueil que sur leur connaissance des viandes !

…cela promet un excellent repas !

Ce que j’adore lorsque je vais au restaurant, c’est sentir que tout n’est pas misé uniquement sur les plats mais que les entrées et desserts sont tout aussi importants ! Et bien ici, ce fût un régal du début jusqu’à la fin !

En commençant par les chips maison de bienvenue puis par les entrées : Gravlax de Boeuf et sa julienne de légumes froids, sauce asiatique et Mozzarella Panée, crème de laitue

Deux vraies entrées coups de coeur ! L’assaisonnement du gravlax de boeuf était succulent, quant à la mozza panée : une entrée onctueuse comme je les aime. Rien à redire !

Place aux plats : Noix d’entrecôte Black Angus d’Uruguay accompagnée d’une julienne de légumes et Entrecôte, os à moelle accompagnée de churros sauce chimichurri pour les deux

Les viandes étaient excellentes et les cuissons parfaitement maitrisées par le chef ! C’était la première fois que je goûtais au Black Angus et je comprends tout à fait sa réputation, c’était si fondant…

J’ai personnellement une GRANDE addiction pour les os à moelle, c’est d’ailleurs pour cela que j’avais repéré l’adresse ! Du pain, du gros sel, mmmh quel délice.

Pour finir, les desserts : Panna Cotta coulis de fraise et Cheesecake pistache fraise, sorbet myrtille sauvage.

Le chef, en plus de maîtriser les viandes, a une formation de boulanger patîssier (quand je vous disais que le repas était parfait du début jusqu’à la fin…)

Nous sommes retombés en enfance avec ces desserts ! Le sorbet myrtille était très bon et s’équilibrait parfaitement avec la pistache et la fraise.

Avis Général

Nous avons adoré cette adresse, proche de montmartre, et où l’on retrouve une clientèle de quartier. L’ambiance est très agréable, les gens se connaissent et l’accueil est super !

Les produits sont simples mais travaillés avec une touche de modernité ! Ce qui correspond à l’envie de Vincent et Antoine : ils ne cherchent pas à faire du gastronomique, mais veulent que ce soit simple et bon !

Défi réussi, nous reviendrons !

©KikiAParis

A Faire
N’importe qui qui aime la viande !
Les +
Les entrées et desserts sont tout aussi travaillés que les plats
Les -
?.
Ambiance
clientèle de quartier, bonne ambiance
Adresse
13 Rue des Cloys, 75018, Paris
Horaires
Horaires à retrouver sur le site
Prix
Voir photos cartes dans l’article
Bons plans à parisGastronomie

Amélie : La Maison d’Huîtres aux associations audacieuses

posted by Flavie Garnier 7 août 2020 0 comments

Samedi midi nous avions un anniversaire à fêter, nous voulions donc un repas de fête ! Quoi de mieux que la maison d’huîtres Amélie, Place de la Madeleine, pour un déjeûner mémorable de 29 ans ? Nous nous sommes régalées, voici notre expérience.

Le Plateau d’Huîtres

La Maison d’Huîtres Amélie nous a accueillies comme des reines avec un assortiment d’huîtres des plus succulentes et aux associations des plus surprenantes : huîtres cocktail, huîtres concombre mangue et huîtres chocolat, framboise, amande.

On ne saurait faire de classement tant les 3 étaient délicieuses !

Etonnamment délicieuse pour la 3ème d’ailleurs : on ne s’attendait pas à être aussi emballées par l’association des huîtres et du chocolat… et pourtant ça marche vraiment bien !

Le concombre et la mangue apportaient un goût très frais sans pour autant cacher le goût des huîtres.

Les huîtres cocktails étaient accompagnées d’échalote, elles étaient très fines, au goût délicat et parfumé.

Ce plateau d’huître était un véritable régal en plus d’une superbe découverte pour les papilles, un sans faute.

Les Plats

Les Plats ont été à la hauteur du plateau d’huîtres : à la fois surprenants et délicieux.

Nous nous sommes laissées tenter par le Poulpe braisé : pommes de terre grenaille, olives de kalamata, coulis de tomate et le Bar entier rôti au four Josper, poireaux, vinaigrette à la moutarde et au miel.

Le poulpe était cuit à la perfection : la consistance était parfaite. La douceur de la sauce tomate l’accompagnait très bien.

Le bar était incroyable : très goûtu avec un léger goût fumé et cuit à la perfection encore une fois. La mûre était une très bonne idée d’accompagnement.

Place au dessert !

Les desserts étaient plus classiques que le reste du repas, mais néanmoins très bons.

Nous avons pris le brownie au chocolat & crème anglaise et la Pavlova aux fruits d’été.

La crème anglaise maison était très bonne et la Pavlova était accompagnée de fruits frais savoureux avec des fraises des bois parfumées.

Conclusion plus que positive !

Nous avons passé un excellent moment au restaurant Amélie grâce à un serveur très sympathique, une vue sur l’Eglise de la Madeleine et des assiettes d’une qualité gastronomique !

Le rapport qualité prix est indéniable, du moins le midi, compte tenu de l’emplacement et de la qualité des plats.

Ce qu’il faut retenir d’Amélie, c’est que vous y découvrirez des associations audacieuses, pas forcément évidentes mais qui fonctionnent à la perfection !

©KikiAParis

A Faire
Pour toutes occasions à fêter !
Les +
Les associations surprenantes, la qualité des plats  
Les -
Les desserts trop classiques  
Adresse
26 Place de la Madeleine, 75008 Paris
Horaires
Ouvert du lundi au samedi : de 12h à 2h00 et le dimanche de 13h à 18h
Prix
Voir photo carte dans l’article
Bons plans à parisGastronomie

KUMA : authentique cantine japonaise

posted by Flavie Garnier 28 juillet 2020 0 comments

Nous le savons tous (ou pas :p), la cuisine japonaise est une de mes passions. Comment fêter plus dignement la fin du confinement et la réouverture des restaurants autrement qu’en allant chez KUMA ? (élu meilleur restaurant japonais sur Deliveroo !!) Pour découvrir notre expérience sur cette authentique cantine japonaise du 4ème arrondissement, c’est juste ici !

AU-THEN-TI-QUE

Situé à quelques rues du métro St Paul, nous arrivons au 5 rue des Ecouffes : jolie petite adresse avec deux tables hautes dehors et un beau et traditionnel yataï à l’intérieur !

On se sent plongées au coeur du Japon, un soir dans un petit village. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seules à ressentir cette authenticité, des habitués japonais eux-mêmes ont fait de Kuma leur cantine.

La carte est courte mais propose les 3 plats quotidiens les plus mangés au Japon sans compter les ramens : Le Curry Japonais, Le Donburi et Les Onigirazus.

Carte Kuma

Derrière KUMA, les gérants

KUMA est la contraction des noms de famille de Mehdi et Thomas, les deux associés fondateurs de l’enseigne. Ce petit mot signifie également OURS en japonais.

Tous deux sont issus de l’hôtellerie de luxe et sont trèèèèès sympathiques.

Notre repas a été accompagné par la playlist créée par Mehdi et Thomas : OKONOMIMUSIC – à retrouver sur Spotify pour se mettre dans l’ambiance good vibes / street food de Kuma.

Yataï Kuma

Notre Commande

Place à notre commande :

Katsu Curry d’un côté / Saumon Don de l’autre.

Saumon Don – Bol de Riz avec Saumon Mariné et Nori Ciselé
Katsu Curry – Curry aux Légumes, Escalope de Poulet Panée

Deux plats délicieux !

Le curry japonais est plus doux et plus fondant que le curry indien mais, pour mon petit palais sensible, trop épicé pour que je le mange en entier. Je reconnais tout de même la grande qualité de la cuisine de Kuma et de ce plat !

Le Saumon Don était exquis, ce doux goût du saumon mariné qui fond sous la langue, mmmmh miam.

En Dessert : Mochis Glaçés au Sésame Noir et à La Mangue

Motchis Glacés Mangue et Sésame Noir

Moi qui pensais ne pas aimer, ce fût une excellente surprise ! Si vous allez manger chez Kuma, ne passez pas à côté de ce dessert délicieux. Je regrette de ne pas avoir goûter aux autres choix de mochis… La prochaine fois !

Pour accompagner ce très bon repas, nous avons opté pour une limonade au Yuzu fait maison et une bière Kirin

Limonade au Yuzu faite maison et bière Kirin

J’ai beaucoup aimé la limonade, très originale ! La bière était très bonne aussi.

En Bref, il s’agit d’une excellente adresse grandement recommandée !

©KikiAParis

A Faire
Entre collègues ou entre amis
Les +
Le cadre, la qualité et beauté des plats 
Les -
Les tabourets à l’extérieur ne sont pas ce qu’il y a de plus confortable, mais vont avec l’ambiance street food du restaurant 
Adresse
5 Rue des Ecouffes, 75004 Paris
Horaires
Ouvert du mercredi au vendredi : de 12h à 14h30- de 19h à 22h et du samedi au dimanche de 12h à 21h
Prix
Voir photos cartes dans l’article